Élections législatives
5 et 19 juin 2022
Votez Caline Maaraoui !

Pour un accès à une éducation de qualité à la portée de tous

Face au problème central de la rupture d’égalité entre Français de l’hexagone et ceux de l’étranger, l’exemple de l’éducation est l’un des plus flagrants, tant les parents qui scolarisent leurs enfants à l’étranger sont exposés à des coûts spécifiques qui peuvent parfois, dans certains pays, devenir exorbitants.

C’est pour cela que je souhaite proposer à l’Assemblée nationale un « pacte éducatif » pour les enfants des Français à l’étranger.

Ce pacte comportera notamment la révision des conditions des bourses d’éducation pour qu’un plus grand nombre de familles soient éligibles ainsi que la gratuité de l’enseignement dans les Lycées français.

C’est globalement la situation de l’enseignement français à l’étranger qui doit être revue.

Le nombre d’établissements de l’enseignement du français à l’étranger stagne depuis quelques années et l’engagement de l’État français y est en constante régression.

Il y a de moins en moins d’établissements financés par l’État français. Ils sont déconventionnés pour devenir des établissements à gestion parentale ou des écoles d’entreprises.

De cette diminution du nombre de professeurs expatriés résulte une dégradation du niveau de l’enseignement français et une atteinte au rayonnement culturel de la France.

Dans une période où beaucoup de pays de notre circonscription font appel à notre savoir-faire dans les domaines culturels et de l’art et même dans le domaine du patrimoine, notre gouvernement se désengage de l’enseignement français à l’étranger et réduit ses crédits.

L’année dernière, l’ANEFE a suspendu l’octroi des garanties de l’État pour la construction de nouvelles écoles à l’étranger.

En tant qu’élu(e)s des Français de l’étranger, nous devons agir urgemment pour stopper cette détérioration, qui conduira à terme à la disparition de notre enseignement à l’étranger et à la mise en danger de la francophonie dans le monde.

À ce titre, encore beaucoup d’étudiants étrangers dans les pays de notre circonscription se tournent vers la France pour effectuer des études supérieures. C’est une chance pour notre pays que d’encourager les élèves à poursuivre leurs études supérieures en France.

Nous pourrons y contribuer d’une façon efficace en assistant nos missions culturelles auprès des écoles et universités locales. Nous pouvons aussi contribuer à l’homologation des écoles parallèles locales qui souhaitent adopter l’enseignement français.

Le pacte que nous proposerons garantira la continuité de l’engagement public auprès de l’AEFE, le renforcement du dispositif FLAM (Français Langue Maternelle) et le développement de l’enseignement professionnel et de la formation continue.

Le budget alloué à l’enseignement à l’étranger et les crédits pour la construction de nouveaux établissements doivent être renforcés, comme le nombre de professeurs titulaires qui participent à la qualité de l’enseignement et indirectement à préserver le rayonnement de la France et la francophonie.

L’enseignement à l’étranger est un vrai levier du soft power de notre pays ! Nous devons urgemment lui redonner ses lettres de noblesse tout en garantissant une stricte égalité à tous les écoliers, collégiens, lycéens et familles des Français vivant à l’étranger.

 

 

Élections législatives
5 et 19 juin 2022
Votez Caline Maaraoui !